La Théosophie enseignée à Melchisédech     

 

Le Chapitre Saint MELCHISEDECH réalise chaque mois des réflexions et des études sur les textes de Louis Claude de Saint Martin qui nourrissent l'ESPRIT des "Hommes et des Femmes de DESIR" qui sans arbitraire, sans dogmatique, sans arche restrictive et avec le libre arbitre que DIEU a laissé à ADAM selon l'Image et Ressemblance.

Ces exégèses ne sont pas une fin en soi mais selon la demande de nos Frères et Soeurs Martinistes, nous pouvons les transmettre à la demande afin que ceux de nos Frères et Soeurs qui suivent cet Esprit éclairé d'en prendre connaissance et de s'en nourrir également.

Que ce geste fraternel dans la tradition d'amour de notre divin réparateur soit reçu comme un signe de fraternité.

 

Avis sur l’Esprit du MARTINISME,

Préface selon un avis de SAGI NAHOR

« Le Rite Martiniste est constitué d'un ensemble de rituels qui tous, concourent à transmettre l'objet du rite. Et l'objet du rite Martiniste est de transmettre l'Esprit du Martinisme. Mais qu'est ce que  l'Esprit Martinisme ? Le mot Martinisme fait référence à la fois  à Martinés de PASQUALLY et à Louis Claude de SAINT MARTIN. L'esprit du Martiniste est ce qu'il y a de commun à ces deux auteurs, c'est à dire l'enseignement spirituel portant sur la Réintégration. Cet enseignement, qui est en quelque sorte un corpus théorique à vocation d’être réalisé, par chaque initié. Cette réalisation peut s’effectuer  selon deux modalités différentes, quoique toutes deux légitimes :

Soit par le mode magico théurgique évocatoire, dit externe,

L’Ordre des Chevaliers Maçons Elus COENS de l’Univers a été conçu pour œuvrer selon les modalités dites externes

Soit par le mode mystique et théurgique invocatoire, dit interne.

L’Ordre Martiniste enseigne la théosophie de Louis Claude de SAINT MARTIN et prépare à la pratique interne.

La symbolique de l’Ordre Martiniste est nécessairement en adéquation avec le et les contenus de l’enseignement théorique, puisque le symbole est obligatoirement le véhicule de l’objet symbolisé. La Mystagogie de l’Ordre Martiniste repose sur ce principe : chaque symbole donné par PAPUS est expliqué par l’enseignement de Saint MARTIN.

Ceci permet à chaque Martiniste par ses recherches, prières et méditations, de découvrir à l’intérieur de lui-même ce qui est symbolisé dans le Temple. Le Temple est alors une image extériorisée de lui-même, comme dans un miroir ; il découvre  alors que tous les symboles qui lui sont présentés au fil de son parcours initiatique ne sont que les représentations des puissances, des propriétés et des vertus de son être profond central.

Ce centre nommé « cœur » dans la tradition Martiniste de Louis Claude SAINT MARTIN est le Temple à la fois de DIEU et de l’Homme, le lieu symbolique de la sainte rencontre, qui lui-même n’est que le symbole d’un état de conscience, de l’Etat d’Esprit qui anime le Martinisme : L’esprit du Martinisme. » fin de la préface.

Quel soulagement, quelle confirmation lorsqu’un Maître de la qualité de SAGI NAHOR nous confirme que l’Esprit du MARTINISME est le couvercle ou le chapeau de l’aspiration spirituelle de l’initié chrétien.

Ce n’est par hasard si JB WILLERMOZ a cherché toute sa vie le lien direct et spirituel qui pouvait lui permettre avec ses Frères de renouer directement avec le lien sacré laissé par le créateur dans le Temple de l’HOMME-DIEU prévaricateur.

Ce n’est pas par hasard qu’il a cherché comment recréer une nouvelle maçonnerie réformée et crédible en rapport avec le message du Christianisme Primitif. Et l’apport de la Maçonnerie théurgique des COENS lui a permis de comprendre le lien magique et initiatique entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament. CAR CELA AVAIT ETE PERDU LORSQUE LA MACONNERIE SPECULATIVE A EFFACE DE SES TABLETTES LA REFERENCE DIRECTE AVEC DIEU.

Au risque de contrarier nos Frères COENS ou RECTIFIES, les travaux de SAGI NAHOR ou d’autres Maîtres d’ailleurs sous le couvert de discours masqués ou d’explication allégoriques tempérées nous confirment que seul LOUIS CLAUDE DE SAINT MARTIN a compris le dernier étage de l’ESPRIT SPIRITUEL de l’HOMME DIEU en lui donnant les clés par la VOIE CARDIAQUE de renouer le dialogue avec CHRIST et notre Créateur.

La Maçonnerie COENS ou RECTIFIEE sont les socles initiatiques de l’ESPRIT TERNAIRE qui a été réédifiée pour se mettre en harmonie avec ce nouveau dialogue. Leurs vertus sont la préparation sémantique des Initiés par l’apprentissage de l’Ancien Testament, passage obligé. La Chevalerie COENS ou la Chevalerie RECTIFIEE sont l’outil qui permet de nettoyer les AMES corrompues des Initiés qui font l’effort de s’engager dans cette voie. Pour ceux qui ont persévéré au-delà, nous savons que ceux qui restent dans la classe symbolique ont abandonné le combat ou se satisfont de si peu. Nous sommes dans le mode EVOCATOIRE donc externe, ou plus clairement à l’extérieur de notre Temple intérieur et la Maçonnerie Symbolique COENS et RECTIFIEE, puis ses Chevaleries en sont les chemins les plus vertueux. La classe CHEVALERESQUE des deux sources nous fait rentrer dans le sanctuaire et se confirme par la Classe métropolitaine dite Profès ou Réaux Croix.

Mais pour atteindre le SAINT DES SAINTS, seule la VOIE CARDIAQUE DE SAINT MARTIN nourrie par les prophéties et l’enseignement de Jacob BOEHME permet de s’y élever par le centre du patrimoine laissé par le Créateur.

Alors la VOIE CARDIAQUE de Louis Claude de Saint MARTIN ouvre la porte de l’Esprit divin que le créateur a laissé dans le Temple invisible de l’HOMME DIEU par une lumière cachée qu’il faut réhabiliter par la Prière, le Sacerdoce personnel, nous sommes dans le mode INVOCATOIRE.

C’est donc bien le dernier étage de notre Réédification qu’il faut reconquérir par une ascèse complexe, difficile mais que seule l’intégration sacerdotale dans l’Esprit MARTINISTE permet d’obtenir.

 

Contact

Société des Indépendants Association Loi 1901 - déclarée le 17 octobre 2012 - N° W381013428 - 27, rue Nicolas Chorier - 38000 Grenoble - France Temple de BRUGES - 33520 melchisedech@outlook.fr